Marrakech vous attend avec ses parcours dans des oasis de verdure… pour prolonger l’été

Comme presque partout dans l’hémisphère nord, l’année compte quatre saisons. Le Maroc n’échappe pas à la règle. Toutefois, au Maghreb, les étés chauds s’étirent au-delà des habituelles frontières climatiques que l’on connaît chez nous et s’immiscent sans vergogne en automne, allant même parfois même jusqu’à tutoyer l’hiver.

Texte : MS

C’est tout au long de l’année que l’Atlas – le massif montagneux qui s’étend du Maroc en Tunisie, en passant par l’Algérie – voit le plus haut sommet de la dite chaîne recouvert de son blanc manteau : le djebel Toubkal. Il culmine à 4167 mètres, a fière allure et revendique sans fausse modestie sa part de notoriété.

Parmi les nombreuses activités sportives qui ont cours au Maroc, il en est une qui s’est développée à grande vitesse dès les années vingt : le golf. Certains parcours ont acquis une notoriété internationale et vu jouer de grands noms. Partons à la découverte de notre premier coup de coeur.

Golf Royal

Golf Royal

Le Golf Royal est reconnu comme l’un des plus beaux parcours internationaux. Il est sans aucun doute également l’un des golfs les plus prestigieux de la ville de Marrakech. C’est grâce à l’imagination débordante et la ténacité du Pacha de cette ville, Hadj Thami El Glaoui Mezouar, qu’il voit le jour en 1927.

La notoriété du Golf Royal a vite fait de dépasser les frontières marocaines. Il verra jouer de grands noms : David Lloyd George, Ike Eisenhower, Winston Churchill. « C’est l’homme qui fait l’Histoire » ou le contraire ? Dans un sens comme dans l’autre ce golf reçoit de nombreux éloges. Les amateurs affluent de partout. L’engouement est total. Dans les années 30, Arnaud Massy, vainqueur du British Open de 1907, Bouchaib Stitou, recordman sur le parcours en 1940 ainsi que Gustave Golias, autre joueur réputé, remodèlent le parcours.

Trois parcours

En 2007, Gery Watine, un enfant du pays et Thierry Sprecher, architecte de renom se voient confier son extension de 9 trous. En mai 2008, le nouveau parcours Ménara est inauguré. Le parcours d’origine, qui comptait 18 trous, a été ensuite remanié de manière à proposer de plus grandes difficultés. A l’heure actuelle, le Golf Royal compte trois parcours de 9 trous : le Ménara, 3072 mètres, le Koutoubia, 3014 mètre et le plus court, le Agdal, 2039 mètres.

Tous ces parcours sont parsemés de nombreuses et différentes essences : palmiers, orangers, eucalyptus, pins, etc. Plus que de grands parcs, ce sont des lieux de plaisance, des buts de promenade bien agréable pour les accompagnants. Une occasion pour eux de faire la connaissance avec le golf et de s’initier à ce sport qui, longtemps, était réputé comme élitiste et qui se popularise à grande vitesse. Plébiscité de partout, reconnu au-delà de son territoire, c’est paré de ses plus beaux atours que le Golf Royal trône au sein de Marrakech, la fière Impériale.

N’est pas Royal celui qui, fallacieusement, s’autoproclame monarque. Il faut avoir de la prestance et l’étoffe d’un conquérant, s’il vous plaît, pour porter la couronne. Les prétendants sont nombreux…

Royal Palm Golf Club.

Royal Palm Golf Club

C’est un peu comme si on traversait le désert et que, tout à coup, l’oasis apparaît, en bienfaitrice de douceur et de calme. C’est en son coeur que se trouve le parcours du Royal Palm Golf Club, lové de part et d’autre par l’oued Ghord. Dominé par les neiges éternelles de l’Atlas, il fait partie, lui aussi tout comme son cousin le Golf Royal, d’un des plus beaux parcours de Marrakech. Après un certain nombre d’ajustements, c’est en 2013 que les joueurs ont fait leurs premières armes sur cet intéressant 18 trous, par 72 de 6608 mètres, conçu par Cabell B. Robinson, maître incontesté en la matière.

La végétation est dense : des oliviers centenaires, des bougainvilliers à foison, des lauriers roses qui cèdent la place aux hibiscus, sans oublier les dattiers ; le décor est planté et nul ne se plaint de traverser un jardin extraordinaire au rythme des saisons.

Afin de préserver le vert du parcours, un système d’irrigation sophistiqué, mais surtout écologique, a été mis en place. La qualité du gazon – tant sur les fairways que sur les greens – est au top des exigences requises.

A prendre au sérieux…

Afin que l’envie cède la place au seul plaisir, et en guise de mise en bouche, voici quelques tuyaux indicatifs à prendre au sérieux par les amateurs, novices ou confirmés ou par les Pros considérés comme aguerris :

Trou N° 9. C’est un par 5 d’une longueur de 548 mètres. Il est difficile à jouer car son flanc gauche est traité dans une zone naturelle. Les balles perdues sont parfois seulement « égarées ». Sur le green méfiance encore car, avec la grande distance, on le visualise comme pratiquement plat. Une fois dessus, le challenge s’avère bien difficile, le décor change, les pentes insoupçonnées apparaissent et piègent les audacieux trop confiants.

Trou N° 18. Il s’agit d’un par 4 de 382 mètres. A la tombée du drive, le piège des bunkers – disposés de chaque côté du fairway – n’est pas une évidence à négliger. L’attaque du green, en contrebas de l’eau, complique diablement les choses. Un juste dosage en approche est ô combien nécessaire pour terminer le parcours en beauté.

Courage, le 19e est à la porte, accueillant et convivial, à l’image du personnel aux petits soins et agréablement attentif.

Golf Royal de Marrakech
Ancienne route de Ouarzazate
40000 Marrakech
Tél. +212 (0) 524 40 98 28
www.royalgolfmarrakech.com

Royal Palm Golf Club
12, route d’Amizmiz
40000 Marrakech
Tél. +212 (0) 524 487 801
www.domaineroyalpalm.com