Des vins élevés en amphore à Mont-sur-Rolle révèlent leurs arômes !

Le Domaine de Montbenay, propriété familiale depuis 1543 à Mont-sur-Rolle, lance une gamme inédite de vins élevés en amphore portant le nom énigmatique de « Cuvée Confidentielle ».

Texte : SP
Photos : Rémi Clément

Un nouvel assortiment de 3 vins blancs et 2 vins rouges – un Chasselas, un Chardonnay, un Sauvignon blanc, un Pinot Noir et une Syrah – millésimés 2019 et 2020, sortent après plusieurs mois d’élevage de leur précieux écrin au matériau le plus naturel et millénaire qui soit : la terre cuite.

Depuis l’été 2019, une cave entière du domaine abrite dans le plus grand secret 32 amphores en terre cuite du Roussillon. Seuls Maurice et Paul, représentants respectivement de la 15e et la 16e génération de la famille de Watteville aux commandes du Domaine de Montbenay depuis 1543, savent ce qu’il se trame depuis plusieurs mois dans cette cave au plafond marqué à la flamme de bougie des signatures des vignerons et des tonneliers qui ont écrit l’histoire du domaine au cours des siècles.

Père et fils ont choisi de ne pas divulguer jusqu’à présent ce qu’ils se prêtaient à créer derrière la porte en chêne de leur cave cachant les amphores aux lignes élégantes et arrondies, façonnées au tour. Avec l’aide de Rodolphe de Watteville, frère de Maurice, œnologue à la retraite, ils ont relevé le défi de créer une gamme complète de vins innovants et tout en finesse aromatique. En quête d’authenticité, cette cave d’amphores est certainement une des plus grande de Suisse romande.

Les 5 monocépages de la Cuvée Confidentielle sont, désormais, prêts à être dégustés : fruités, intenses, authentiques, exprimant par leur cépage, leurs typicités caractéristiques.

Les amphores sont tournées à la main, au tour avec un assemblage en 3 pièces. Il n’y a pas d’aromatisation, les typicités des cépages et des terroirs sont, ainsi, préservées. La terre cuite est un excellent isolant, les vins restent à une température régulière lors des vinifications. De plus, l’amphore offre la micro-oxygénation naturelle, dont le vin a besoin pour son élevage. Ces paramètres permettent de vinifier en intervenant le moins possible et sans usage de la technologie. La terre cuite joue le rôle de régulateur thermique, la température reste entre 18° et 20° C. Ces températures fraîches sont idéales pour laisser le vin exprimer son fruit. Le vin est ensuite élevé dans la même amphore jusqu’à sa mise en bouteille.

Les blancs sont mis en amphore le lendemain de la récolte, ils y restent ensuite 6-7 mois, jusqu’à la mise en bouteille. Les fermentations à basse température font ressortir le fruit et la typicité des cépages. L’élevage sur lies leur apporte du gras et de la longueur.

Quant aux cépages rouges, comme pour les blancs, le fruit des vins est intact. Ils sont dans les amphores de début octobre à juillet, soit environ 10 mois d’élevage. L’évaporation importante (environ 15 %) concentre les vins.

Situé sur les coteaux admirablement ensoleillés de Mont-sur-Rolle, le Domaine de Montbenay s’étend sur une superficie de 7,1 hectares. Les origines de cette splendide propriété viticole remontent au plus haut Moyen-Âge. C’est en l’an 1141 que les moines de l’Abbaye de Montbenoît commencèrent à planter et cultiver les premières vignes. Cultivés sur un sol argilo-calcaires, aujourd’hui ce ne sont pas moins de 42 000 pieds de vignes qui bénéficient du savoir-faire ancestral de la famille de Watteville.

Propriété de la famille de Watteville depuis le XVIe siècle, ce sont 16 générations qui se sont succédé avec passion dans la maîtrise du vin. Aujourd’hui, la succession est assurée par Maurice et Paul de Watteville, respectivement 15e et 16e générations, qui veillent à ce que les crus du Domaine de Montbenay restent le vin privilégié de tous les connaisseurs.

Le soin apporté aux raisins tout au long de la saison ainsi que le choix crucial de la date de vendanges représentent les principaux critères de la future qualité des vins. Aux vendanges, chaque cépage bénéficie d’une attention particulière lors de son arrivée en cave. La vinification est la moins interventionniste possible afin de préserver la typicité de chaque cépage et de chaque terroir. Le Chasselas est exclusivement vinifié et élevé dans nos foudres de chênes. Les vins rouges et les spécialités blanches prennent le chemin des barriques ou récemment celles des amphores de terre cuite.

Soucieux de l’environnement, le Domaine utilise exclusivement des produits naturels qui contribuent à la mise en valeur de la qualité de la récolte tout en conservant son caractère unique. Le Domaine est en reconversion bio depuis début 2021. Les raisins sont vendangés, pressés et encavés dans les somptueuses caves centenaires du domaine avant d’être mis en bouteille directement sur place. Tous les soins apportés, la passion ancestrale et l’exposition exceptionnelle des parcelles donnent au vin sa minéralité et sa typicité si appréciées.